Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 17:02
Article : La république des Pyrénées
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 18:09
Article (République des Pyrénées)
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 11:01

"La nature/Natüra anderea" libürü berria presentatürik date 20 neskenegünean 15:00tan Xiberiobio saltegian. Victor Hugoren olerki zonbaiten bildüma da, Asisko Urmenetak apaintürik eta Allande Etxartek eüskalatürik eta horiek bertan egonen dira.

Samedi 20 décembre à 15 h au magasin Xibero bio aura lieu la présentation du livre La Nature / Natüra andere… un recueil de poèmes de Victor Hugo traduit par Allande Etxart et illustré par Asisko Urmeneta. Ces trois auteurs seront présents samedi, (avec quelques réserves en ce qui concerne la présence d'Allante Etxart et Asisko Urmeneta)...

 

 

Présentation du livre "La nature"
Présentation du livre "La nature"
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:45
Nouveau présentoir au magasin de journaux Irrintzina à Chéraute (64130) près de Mauléon.

Nouveau présentoir au magasin de journaux Irrintzina à Chéraute (64130) près de Mauléon.

Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 13:52
Amuarrain inbasio bat / Une invasion de truites

2014-11-02 / Itxaro Borda - francesez itzülpena Allande Etxart


Uste nuen paperak aurtik eta eskua gorde zebiltzan komandoen aroa bukatua zela. Aberri egunetan geunden bizkarrak ostatuko barrari emanak, solasez hordi, bat batean jendetza urratzen zuen giza-ximixta susmatzen genuela, Ildo aldizkari klandestinoa, batzuen ebanjelio sakratua, ahurtaraz barreiatzen. Irudi luke jada, zenbaiten nostalgia azpimarratu gabe, egiteko era horiek berunezko mendeetako jokamoldea zirela.

Larunbat eguzkitsu batez, bo-bo zekenaren maneran, Baionako merkatuan nintzen Errobi hegietan. Gaztainak erostean, boz ezezaguna somatu nuen: aizu, hara nire liburua, zuretzat… gauza bat nabaritu nuen zakua astuntzen, bozak liburua aipatu zuen baina pistola ere izan zitekeen! Daramadan bizitza, fikziozko uhin errepikatuegia da eta nobela beltz gehiegi irakurtzen —eta noiztenka, idazten— dut. Matrix edo eXistenZ ez dira nire osasun mentalaren zaintzeko joko egokiak.

Ahotsaren jabea ikusi zuenez galdatu nion lagunari, hark ezetz, adiskide batekin mintzo zela anartean, zakuan, tipula, baratxuri eta gaztainen gainean zetzan liburua begimentzen nuela: amuarrain plantan kuzkurturiko izaki marraztua zekarren azal zuriak, leuna zen, gogorra, frantsesez izkiriatu orrialde parrasta batekin. Harridura biderkatu zitzaidan, egilearen izena arrotz nuelako erabat: Yohann Vinay-Villanua Pauen sortua zen duela hiru hamarkada eta Aspe ibarreko Bortza herrian zeuzkan erroak, artzaina ogibidez, poesiak harilkatzen zituen eta gaur egun Baionan dago.

Istorio osoa kontatzen dut literaturaren bide misteriotsua, Jainkoarena bezain, zula ezina dela erakusteko, merkatu monolitikoaren aizolbetik hara jazartzen ahal zaiola irakurleari, eta bereziki, umiltasun apurra harrotuz, ez garela oro-jakitunak munduratu senditzeko. Laugarren orrian hedatu Aspe izenak begiak argiz ito zizkidan, ibar ilun, hertsi, kementsu eta bizitorea anitz maite dudalako aspaldidanik: denboraz eta oinez, sasi hegietako sagar makatuak dastatu nituen, haranaren abandonu motelaren ikur erdi ustelduak bailiran.

Maulen hazi da Astobelarra argitaletxea 2013an, Laurent Caudine mitikiltar kronikariaren apuñatik. Testuak eskualde hauetako bi hizkuntza nagusietan publikatzen dituzte, natura, jakintza, Zuberoko kultura eta aburu-sailak ardatz. Mozaik atalean atera da Yohann Vinay-Villanuaren obra berria. Carolina Herrera gaztearen Sombres mascarades poliziazko lana halaber Astobelarra zigiluaz jantzirik datorkigu.

Marie Cosnay Baionako idazle ospetsuaren atzitza dakar Yohann Vinay-Villanuaren nobelak. Ez zezakeen geriza edo ama-besotako hobeagorik atzeman literaturaren sarraski-jokoan ausartzeko. Audrey Hodappek irudi poetikoak egin ditu, zuri-beltzean, arrainaren begiak eder-ederrak direla ziurtatzen digun abestiaren neurriari atxikirik, zeruan gora hegalez doazen amuarrain mitologikoen hatzetatik hain zuzen ere. Liburuan parte hartu dutenek, artisau zoharren antzera, ekiteko eta egiteko astiaz gozatu dutela garbi datza. Hamahiru urteko mutiko talde baten udako oporretako bizipenak bihikatzen ditu eleberriak, arrantzan, basihizian, baloiaren gibeletik hatsanka lasterrez eta nerabezaroaren axola gabezia sentimenduak garatzen dira, hitzez hitz, nabaritzen dela bederazko eleen gibelean, mehatxu eta lanjer elkorra, etorkizunaren beldurra, Aspe ibarra eta Ansabeko andere orratzak noski idatziaren pertsonaia nagusiak direlarik. Herrietako adineko konkortuen solasak entzuten dira berdin bearnesez, bai eta gazteleraz edo Zuberoako euskara pindartsuaz. Idazkia hondarrean, gure mendialde jendetsuei eskaini oda gustagarria eta minbera da.

Askok, nolabait, jasan dugun gizarte aldaketaren muinera eramaten gaitu Yohann Vinay-Villanuak, saldarekiko milika-lapa ozenak eta garai batetik hara, guztien garunak kartzelatu zituen telebistaren sukalde-mineko presentzia aitzaki: à l'heure du souper, la plupart des enfants écoutaient religieusement les lapées bruyantes des vieux sur un fond sonore de journal télévisé.

Garbura eta globalizazioa, laburpen kiratsa.

..............................................................................................................................................
Une invasion de truites
2014-11-02 / Itxaro Borda


Je croyais que le temps des commandos jetant les papiers puis se cachant la main était révolu. Nous étions le jour de l'Aberri Eguna, le dos appuyé à la buvette, soûles de discussions et nous avons deviné un mouvement traversant la foule, rapide comme l'éclair, distribuant à pleines maines le bulletin clandestin « Ildo », l'évangile sacré de certaines personnes. Il me semble déjà, sans relever la nostalgie de quelques uns, que cette manière d'agir date des années de plomb.


Lors d'un samedi ensoleillé, j'étais au marché de Bayonne, sur les bords de la Nive, à la manière des bobos avares. Achetant des châtaignes, j'entends une voix inconnue : tiens, voici mon livre, pour toi... Et j'ai senti quelque chose alourdir mon sac, la voix avait parlé de livre mais cela pouvait aussi être un pistolet ! La vie que je mène, submergée par des vagues d'histoires de fiction, je lis trop de romans noirs, j'en écris aussi quelques uns et « Matrix » ou « eXistenZ » ne sont pas des jeux conseillés pour une bonne santé mentale .


J'ai demandé à mon amie si elle connaissait le propriétaire de la voix, que non me dit-elle, qu'elle parlait avec une amie, dans le sac, au-dessus de l'ail, des oignons et des châtaignes, j'ai aperçu le livre : la couverture blanche portait un dessin figurant une truite, le papier était lisse, dur, avec une série de pages écrites en français. Ma surprise a augmenté dans la mesure où le nom de l'auteur m'était inconnu : Yohann Vinay-Villanua, né à Pau il y a trois décennies, ayant des racines au village de Borce en vallée d'Aspe, berger par emploi, poète à ses heures et qui vit maintenant à Bayonne.


La longue histoire raconte le chemin mystérieux de la littérature, pour mettre en évidence qu'il est aussi difficile à percer que celui de Dieu, que l'on peut secouer le lecteur qui est sous le couvert du marché monolithique et plus particulièrement, en soufflant sur les restes d'humilité, que l'on n'est pas né expert en tout. Les noms de la vallée d'Aspe qui se déroulent dans la 4ème page m'ont couvert de lumière les yeux, parce que j'aime beaucoup et depuis longtemps cette vallée sombre, étroite, énergique et vivace : en prenant le temps et à pieds, j'ai goûté les pommes meurtries des bords de taillis comme symboles à moitié pourris du lent abandon de la vallée.


Les éditions Astobelarra se sont installés à Mauléon en 2013, de la main du chroniqueur mitikildar Laurent Caudine. Elles publient des textes de la région dans les deux langues, en privilégiant la nature, la connaissance, la culture de Soule et les opinions personnelles. La nouvelle œuvre de Yohann Vinay-Villanua a été publiée dans la collection Mozaïc. Le roman policier « Sombres mascarades » de la jeune Caroline Herrera nous est parvenu aussi sous le logo d'Astobelarra.


Le roman de Yohann V.V. Contient aussi un épilogue rédigé par Marie Cosnay de Bayonne. Il ne pouvait trouver de meilleure marraine pour s'aventurer dans le jeu de massacre de la littérature. Audrey Hodapp a fait des dessins poétiques, en noir et blanc, s'attachant à la chanson qui affirme la beauté des yeux de la truite, sur les traces du poisson mythologique qui s'envole dans les airs. Il est clair que ceux qui ont pris part au livre, à la manière d'artisans accomplis, ont pris plaisir à prendre le temps de penser et de faire.


Le roman déroule les activités de vacances d'un groupe de garçons de treize ans, à la pêche, à la chasse, à la course effrénée derrière un ballon et les sentiments sans scrupules de l'adolescence se développent et, mot après mot, on devine ce qui se trame derrière les mots simples, les menaces et les dangers sourds, la peur de l'avenir, alors que la vallée d'Aspe et les aiguilles d'Ansabère sont les principaux personnages de l'histoire. On entend aussi les propos des vieux du village, en béarnais et aussi bien en castillan ou en basque étincelant de Soule. En fin de compte, le texte est un ode savoureux et sensible offert à notre piémont très habité.


Yohann V.V. Nous emmène au centre du changement de société que nous avons tous subi, au delà de l'époque révolue des bruits d'absorption de la soupe, à l'occasion de la présence au cœur de la cuisine de la télévision qui a mis entre barreaux le cerveau de bien d'entre nous.


Garbure et mondialisation, un résumé bien amer

Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 20:26

La nouvelle gazette à télécharger gratuitement ici

Gazette N° 5
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 17:00

Prochaines publications pour les semaines à venir...

- Traduction du roman de Daniel Pennac Le roman d'Ernest et Célestine par la Gaü eskola Xiberoa.

- Traduction d'une sélection de poèmes de Victor Hugo par Allande Etxart et illustrés pas Asisko Urmeneta.

Deux nouvelles publications...
Deux nouvelles publications...
Deux nouvelles publications...
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:18
Présentation du livre de Yohann Villanua
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:17
Asunak 2014
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 16:10
Midi libre aujourd'hui
Repost 0
Published by Astobelarra
commenter cet article

Google groupe

Google Groupes
Abonnement au groupe Le Grand Chardon
E-mail :
Visiter ce groupe

Recherche

CONTACT

Editions astobelarra / Le Grand Chardon

Centre Multiservices

BP 66

F- 64130 Mauléon Soule

 

Tel : 05 59 28 32 81

 

Courriel : astobelarra@gmail.com

Vous en avez de la pub qui peut apparaître sur ce blog ? Pour Firefox, allez dans le menu "outils" ---> puis ---> "Modules complémentaires" et téléchargez le module Adblock plus. Pour Safari, télécharger le module Safari Adblock à cette page : http://safari-adblock.softonic.fr/